PARTAGER


A PROPOS DE L'AUTEUR
Mister Gu
Günther Gheeraert a.k.a. Mister Gü crée, adapte et développe des identités visuelles pour des marques prestigieuses, réalise des clips musicaux ou simplement crée des vidéos plus personnelles et expérimentales. Il mêle à la fois son bagage de dessinateur et son expérience dans la réalisation pour créer des vidéos motion design.
ENVOYER VOS IMAGES - LIENS
Vous voulez apparaitre sur Artskills ? envoyez nous votre lien ou des images directement pour la partie inspiration et wallpaper via le lien ci-dessous.

DERNIER INTERVIEW
ARTICLE AU HASARD
01
.
Manceau – Little by little
Vendredi 20 avril 2012 - par Mister Gu

Hey!

Un petit article pour vous parler de mon dernier clip “Little by little” pour le groupe Manceau. Leur musique sonne pop anglaise (des sonorités rappelant Belle & Sebastian, The Kooks ou encore The Beatles) avec des arrangements electro enjoués et festifs. Cette fois ils me confient la réalisation de leur single d’ouverture de leur album Live Traffic Jam. L’enjeu est important car le groupe est produit par Tahiti 80 et cette fois c’est dans la cour des grands que ça se passe ! Sans plus tarder je vous laisse donc découvrir ma vidéo tournée dans différents lieux de la capitale, et sur laquelle j’ai encore eu l’honneur et le plaisir de collaborer avec Julien Taillez :

Concernant les coulisses du clip, il faut savoir que nous avons filmé cette ballade parisienne sur deux jours, dans 4 endroits principaux : Les Champs Elysées, le Parc des Batignolles, la Défense et le Sacré Cœur. Beaucoup de chance au niveau de la météo car il a fait extrêmement beau et chaud pour un mois de mars, ce qui donne cette lumière au clip qui correspond tout à fait au côté positif des paroles de Little by little. Cette version qui est présentée sur mon site est une version director’s cut qui n’est pas la version officielle du clip. En effet dans ma version je tenais à garder les effets de typographies qui amenaient un côté très motion. Toutes les typos ont été dessinées plusieurs fois à la palette graphique, puis mises en boucles et insérées en surimpression avec les effets de pellicules sur le clip pour donner un effet typo grattée.

Le clip a été tourné à la fois au Canon EOS 5D MkII (optique Canon 50mm 1.4 et 100mm 2.8) mais aussi au Canon EOS 550D (Zeiss Flektogon 35mm 2.4 et Pancolar 50mm 1.8) mais j’ai aussi inséré un plan GoPro HD Hero 2 (plan dans les escaliers ralenti à 120 i/s). Petit clin d’œil graphique aussi avec deux plans vers la fin façon tilt-shift. Dernière anecdote technique : toutes les synchros voix ont été enregistré à 30 i/s. Il a donc fallu enregistrer une version accélérée du titre et Julien a du chanter en playback légèrement plus rapide que la normale sur le tournage. La raison à cela est très simple : de cette manière je ne me privais pas du léger effet smooth qu’offre le 5D à 30 i/s lorsqu’il est réinterpréter en compositing à une vitesse normale de 25 i/s. Visuellement cela se traduit par des séquences légèrement ralenties pour une sensation infime de fluidité dans les mouvements.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé le tournage avec le groupe. Déjà parce qu’ils font de la musique originale, mais surtout parce qu’on pense eux et moi un peu pareil. Ils ne sont pas élitistes pour un sou, et ils sont toujours disponibles, humbles, agréables et super sympas enthousiastes. Bref, ils n’ont pas la grosse tête ! On finit l’article avec quelques petites questions que je leur ai posé :

Gü : Est ce que vous pouvez vous présenter ?

Julien : Nous sommes quatre : Vincent (basse, claviers), Samuel (guitares, trombone, basse), François (batterie) et moi même Julien (chant, claviers, guitares). Nous venons de Rennes et cela fait un peu plus de trois ans que l’on joue ensemble. Notre premier EP en 2010 « On a Mellow Day » est sorti en 2010. Notre premier album a été produit par Xavier Boyer et Pedro Resende (Tahiti 80) et va sortir en juin.

Gü : Comment vous êtes vous rencontrer ? Quelle est la genèse du groupe ?

Samuel : On appartenait tous à des groupes différents au milieu des années 2000 et on partageait souvent des plateaux ensemble. Lorsque Julien nous a présenté des morceaux personnels et son envie de les jouer sur scène, nous nous sommes réunis assez naturellement. Nous avions envie de mélodies, d’accords majeurs et de bonne humeur sans pour autant perdre de vue notre amour des mélodies et d’une certaine sophistication. Manceau était donc un side project mais est vite devenu une priorité pour nous quatre. Depuis, notre son est devenu plus pop et notre fonctionnement est celui d’un groupe.

Gü : Que signifie le mot « Manceau » ?

Vincent : Manceau est un mot qui sonne très français. On aimait la sonorité de ce mot et on trouvait drôle de l’apparenter à une musique qui elle a des racines vraiment anglo-saxonnes. Le nom nous est venu d’un parc à Rennes « Les champs Manceaux » devant lequel Julien avait un appartement. Manceau était aussi le dernier amant de George Sand. il y a une connotation romantique qu’on aime bien.

Gü : Quelle est l’idée du clip « Little by Little » ?

François : Le titre est l’histoire de quelqu’un qui doute mais qui va finalement trouver sa voie. Mais à son propre rythme. On voulait un clip très simple dans sa forme et qui se passe en extérieur et caméra à l’épaule. Quelque chose qui montre une dynamique et une avancée. D’où l’idée de ces marches qu’on franchit sur un mode ballade et du groupe en mouvement. Le fait que ce jour là il faisait très beau, rajoute à ce côté positif.

Gü : Quelles sont vos prochaines dates ? Où ça ?

Julien : On prépare une tournée pour la rentrée. D’ici là on va partir au Japon en mai. L’album sort là bas et nous allons y faire une série de concerts pour le promouvoir. Vous pouvez dès aujourd’hui écouter gratuitement le single Little by little ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE :
Commentaire : * :