Catégories
Suggérer un lien
Artskills
Shop
Vincent Perrottet
lundi 5 septembre 2011 par Joolz.Catégorie(s) Agence et studio.
  

Petit retour sur le travail de Vincent Perrottet.
(Pour tout les graphistes free-lances, lecture impérative de son texte de présentation !)

AJOUTER UN COMMENTAIRE :
Commentaire : * :

Je trouve la manifeste de M. Vincent Perrottet un peu fort ! Considérez la cohorte des graphistes comme étant des tSV ou des graphipatéticiens me met en colère !
Rendre la majorité des graphistes responsables de « l’accroissement des inégalités, de la misère sociale, à la dégradation de l’environnement par la surconsommation de masse et à la résurgence du culte de
la personnalité. » est très prétentieux. Je ne connais pas exactement le parcours de M. Perrottet. Mais j’ose imaginer qu’il fût un jour lui aussi contraint de prendre des commandes pour manger car « il faut bien manger » … bref, ce discours est un discours utopique et très « ultra ». M. Perrottet vit sans doute très bien de son art parce que justement la majorité sont d’entre nous des TSV. Si tout le monde se mettait sur son créneaux. Il ne vivrait sans doute pas aussi bien de son art. Dans le fond il n’a pas tort et les utopies ont du bon mais ce n’est pas une raison pour insulter les autres graphistes ! Bref, ce manifeste a le bénéfice de faire réagir et de dessiner une utopie. Mais quelle arrogance !

Azimuts a écrit le 7 septembre 2011

Effectivement, le texte de présentation ne laisse pas indifférent…

Traz a écrit le 8 septembre 2011

très bon travail, très bonne matière à réfléchir, mais d’accord avec toi Azimuts, texte assez arrogant.
Il me semble qu’il oubli un point assez important, et pas seulement pour les graphistes : l’humilité.

Particular a écrit le 8 septembre 2011

Le discours est utopique, et forcément un peu dans la provocation. Mais il faut tout de même essayer de tendre vers cette ligne il me semble, humblement. Les clients nous prendront d’autant plus au sérieux.

Par contre, je ne crois pas que M. Perrottet vit de son art parce que « la majorité sont d’entre nous sont des TSV ». Il vit de son art car il a un discours, un positionnement, des connaissance techniques… et un talent artistique.

Joolz a écrit le 8 septembre 2011

Vu le parcours du bonhomme, je ne suis pas sur qu’il manque d’humilité, mais il a une grande exigence, c’est sur.
Une video du monsieur qui ne fait pas montre d’une arrogance extrême : http://www.dailymotion.com/video/x9atl5_interview-vincent-perrottet_creation

Joolz a écrit le 9 septembre 2011

Mon précédent message ne remet pas du tout en question son talent, sa culture et son expérience du graphisme, de l’image.
On ne peut être que d’accord sur le fond de sa réflexion. Beaucoup de graphistes freelance aimeraient pouvoir faire valider leurs idées parce qu’elles sont « meilleurs » que celles du client (qui lui ne fait pas dans le détail et veut absolument vendre) et qu’elles sont surtout aussi « efficaces et utiles pour l’intelligence humaine qu’un bon livre, un bon film, une bonne peinture, une bonne mise en scène ».
Mais il me semble que ce n’est pas aussi facile, aujourd’hui les graphistes sont nombreux et se faire une place est difficile. Si un graphiste refuse « d’élaborer le matériel de propagande d’une société essentiellement consumériste et dont la seule valeur est l’argent », le client trouvera toujours quelqu’un d’autre pour réaliser le travail. Mais pour beaucoup, « il faut bien manger » (et oui !), et il me semble compliqué pour un jeune freelance de faire preuve d’une trop grande exigence. Je pense que c’est pour cela que beaucoup de graphistes ont une activité graphique personnelle en parallèle, pour se détacher de l’image « vulgaire ».
Alors rendre responsable les graphistes d’une misère sociale et intellectuelle est un peu fort quand même !
Même si c’est vrai que d’une certaine façon, nous y participons.. il faut le garder en tête.
En tous cas, merci pour la découverte de cet artiste et de ce texte qui peut être une (bonne) base de réflexion pour tous, et pas seulement que les graphistes.

Particular a écrit le 9 septembre 2011

Guillaume, on se connait, je crois qu’on partage en gros la vision du métier.

Azimuts dit  » Si tout le monde se mettait sur son créneaux. Il ne vivrait sans doute pas aussi bien de son art. ». Or c’est peut etre le contraire : si TOUS les graphistes avaient une plus haute et juste idée de ce qu’ils sont, peut-être que les clients changeraient et nous écouteraient plus et l’intelligence visuelle serait visible sur les murs (et pas les horreurs habituelles).

Quand au positionnement quant au capitalisme, c’est encore autre chose avec laquelle on peut ne pas être d’accord en tant que graphiste je le reconnais.

Joolz a écrit le 9 septembre 2011

Permettez-moi de vous donner mon avis : je partage ENTIEREMENT le votre MAIS de dire que  » Tous manquent de curiosité, de questionnement, de sens critique sur l’industrie qui les emploie et d’invention que nécessite pourtant chaque nouvelle rencontre.  » serait FAUX, NON, pas tous…

Personnellement, lorsque j’ai quitte Les Gobelins, pour ma première expérience professionnelle en tant que Graphiste, métier que je connaissait encore trop peu, je me suis vite rendue compte qu’effectivement cette question d’argent revenait trop souvent.
J’ai demande a mon patron de me donner les clés et ai commence a faire des projets plus personnels que ce qu’on me demandait de réaliser trop rapidement… J’ai fais  » mes propres projets  » qui nous ont d’ailleurs permis de décrocher de nouveaux marches…

Je ne suis pas  » une super graphiste comme certains, je dois le confesser  » mais j’essaye toujours de réaliser des visuels qui ont avant tout  » du sens  » et je suis d’accord que ce n’est pas une question de pognon…

Ce qui m’a fait quitte cet emploi, quand j’ai vu qu’au bout d’un an, les meme clients revenaient et qu’il me fallait recommencer des exe politiques (ou autres ) que je ne cautionnait pas, et SURTOUT une phrase qui me questionne encore  » non mais la, on a pas le temps, ils n’ont pas le budget  »

Je suis partie…

Aux Antilles, on m’a fait faire des logos pour quelques pièces d’euros (je pense en meme temps au site des logos pas chers  » = une honte de faire travailler des graphistes pour si peu de pognon quand on voit le temps que l’on peut passer a faire un  » bon logo  » / mais c’est en aparté)
et j’etais bien payée – avec des responsabilités – alors que je voyais les habitants de l’ile monter leurs futures maisons avec des parpaings qu’ils avaient trouves sur les bords de route…

Impossible pour moi de cautionner ce genre de choses = faire de l’argent pour des bijoutiers, des politiques qui ne faisaient RIEN pour les gens chez qui ils squattaient – petit a petit, d’ailleurs, leur Ile ne ressemble plus a grand chose…

Et la meme chose  » si tu arrives a leur prendre plein d’argent parce qu’ils veulent des creas et pas de l’impression (j’etais au sein d’une imprimerie de labeur) alors OK, tu notes les heures et on leur prend plein d’argent

Ils faisaient payer des logos que j’avais mis des jours et des nuits a faire a 23 E
(accrochez vous bien)

Je suis partie…

Et je me suis dit  » si c’est toujours une question de pognon  » alors, j’en ai assez, ça me cours apres, meme a l’autre bout de la terre…

J’ai monte ma petite boite

Aujourdhui, on ne peut pas dire que je sois riche, mais je suis en accord avec moi-même et je realise les visuels que les gens ne sont pas capables de réaliser eux-mêmes… Je suis en accord avec mes  » commanditaires  » et m’investis AUTANT que si c’était pour moi
alors, oui, votre discours est très bien

mais… il faut pense que ça n’est pas toujours facile et certains caractères n’en ont pas le courage
les sièges sont éjectables par les temps qui courent
et l’important, au fond, c’est que tout le monde ait une vie qui lui convienne…

Je serai heureuse s’il n’etait pas question d’argent – celui-ci dit rester un MOYEN et non un but en soi
mais tout le monde n’a pas la meme Culture, la meme chance…

et je crois que dénoncer, c’est bien, mais condamner, non…

J’ai des amis qui n’ont pas le choix, qui sont d’hypers bons graphistes qui ont été touches et attristés par vos propos et j’en suis désolée…

mais OUI : un  » vrai graphiste  » travaille avant tout pour une cause (meme si c’est le sienne) et non pour l’argent… encore faut-il avoir l’éducation pour… pas facile de  » sortir  » des moules dans lesquels on nous a obliges a rentrer… les temps sont durs…
vous auriez pu être plus indulgent… tout le monde n’a pas cette ouverture d’esprit

et on sent bien aussi, ce que vous ne dites pas : que vous aussi vous vous etes travestit a une époque
mais que vous vous en etes rendu compte et que vous etes revenu a vos fondamentaux…

je crois que la maturité l’explique, tant graphique que personnelle…

bien a tous les graphistes, les exés, les graphipateticiens (oui = faut bien bouffer), les artistes et les autres…

mais il est vrai que si vous ne supportez plus votre patron ou les projets qu’on vous amène – ou les commerciaux sans âme qui vous remettent les briefs, rebellez-vous : demandez a voir les clients
ou changer de tag

ya que comme ça qu’on changera le monde et que les bouffons et les gens qui ne pensent qu’au pognon es retrouveront tout seul, le bec dans l’eau

Cec

la ptite Cec a écrit le 16 septembre 2011

j’ajouterai juste une chose : le problème, je pense, ce ne sont pas les  » vrais graphistes  » (ni les infographies qui ne font pas du tout le meme métier que nous )

mais cet amoncellement de jeune qui vouraient être graphistes parce qu’ils ont photoshop, qui cassent le marche et plongent notre profession dans la bassesse et l’avilissement…
mais je n’ai AUCUN soucis pour cela, ces « faux graphistes  » repartiront aussi vite qu’ils sont arrives = les commanditaires ne sont pas dupes…

mais il faut toute sorte de graphistes, des droites, des gauches, des écolos pour équilibrer, faire réagir et faire avancer le monde…
si tout le monde défendait la meme cause, on se ferait ch…
faut le dire !o)
ce qui stimule un graphiste, c’est aussi le défi… quel que serait le sujet, non ?

la pollution visuelle, c’est aux commanditaires qu’il faut la dénoncer = trop de visuels = trop de bruit…
et de toutes façons, on n’y voit plus rien, faut l’avouer… mais ça, je pense que c’est un autre débat…

la ptite Cec a écrit le 16 septembre 2011

Bonjour. Sur le lien vous pouvez trouver une interview de Vincent Perrottet, sur grapus http://a-graphic-life.blogspot.com/2011/11/vincentperrottet.html

elody a écrit le 2 décembre 2011

Personnellement, le texte de Monsieur Perrotet m’énerve… comme m’énervent tous ces m’as-tu vu qui se prennent pour des artistes parce qu’ils ont un peu de talent mais surtout beaucoup de chance ; et qui méprisent ceux qui n’ont pas autant de chance qu’eux ; et qui se croient investis d’une mission ; et qui pensent qu’ils vont changer le monde avec des affiches ; et qui réussissent à le faire croire à des commanditaires à qui ils vendent ces affiches très cher..

jigece a écrit le 4 mai 2012

Et puis ce n’est sans doute pas donné à tout le monde de faire partie des bons, des justes, des élus, bref des « vrais graphistes »… Sans doute que ça vous rassure de penser que vous en êtes… Que vous êtes mieux que ce sous-peuple de tâcherons… Que vous êtes des artistes ! Moi, je ne suis qu’un simple artisan, qui aime son métier et qui essaye de le faire du mieux qu’il peut. Rien de plus… Désolé…

jigece a écrit le 4 mai 2012

N’est un graphiste que celui qui se reconnait comme tel.
Et donc s’impose.
Si ton client t’explique ton métier, alors tu n’es pas un artisan : aucun client n’explique au plombier ou au boulanger comment travailler.
Si tu n’as pas d’estime pour ton travail comment veux tu que ton client en ai ?

Joolz a écrit le 5 mai 2012
AUTEUR : Joolz
Illustrateur et graphiste qui réalise des images graphiques, incisives, nerveuses et de grande qualité que vous pouvez découvrir sur son site portfolio. Généreux et passionné, ce blogueur actif, nous proposera des liens dont l'univers n'était pas encore représenté sur Artskills.
ARTICLE AU HASARD
kristin-min
CATEGORIES
3D
Agence et studio
Art urbain
Artskills news
Collection inspiration
Collectif et communaute
Concours
Créateur Portfolio
Divers
Designer
Exposition
Illustration / dessin
Interview
Magazine Graphique
Motion graphic
Photographie
Publicité créative
Ressources graphiques
Toy / paper toy
Vidéos diverses
Vu sur le web
Wallpaper
SOUMETTRE
Suggérer ou soumettre un
lien à l’équipe Artskills
PUBLICITE
Votre publicité sur Artskills
Membre du réseau AdVICE
PLAYGROUNDS


SUIVEZ NOUS
Tous droits réservés - 2007-2015
Design by :